Pelomédusa Subrufa


tortue-casque-02.jpg



Nom commun : Pelomeduse à cou caché ou tortue casque ou Péluse roussâtre

Pays d'origine : La Pelomedusa subrufa est répandue dans toute l'Afrique centre méridionale jusqu’à Madagascar, Yémen et Arabie saoudite.

Habitat naturel : Les Pelomedusa subrufa occupent les cours d’eau à faible précipitation durant l’hiver.
Dans son biotope pendant les jours d'été à forte chaleur, la température ambiante atteint en moyenne les 30 degrés.
Elles occupent principalement des petits bassins et marres stagnantes occasionnellement remplis mais qui ne tardent pas à s'assécher, contenu des fortes températures.

Famille : Pelomedusidae

Espèce : pelomedusa

Taille : Cette espèce est relativement petite et atteint rarement les 22 cm de carapace.

Durée de vie : de 10 à 20 ans minimum

Dimorphisme Sexuel :

Le dimorphisme sexuel est exclusivement visible en observant la queue qui est longue et large à sa base, avec un cloaque proche de l'extrémité de la queue chez les mâles.
Celle des femelles est courte et fine avec un cloaque proche de sa base

En captivité : animal facile à maintenir

Comportement : Tendance à e’enfouir dans le sable en ne laissant que le bout du nez apparent

Particularités :

Leurs plastrons n'ont pas de charnières mobiles (contrairement à la pelusios castaneus, à ne pas confondre), peut être complètement uniformes, sans reflets, allant de la couleur ocre. Cependant quelques spécimens présentent des colorations très sombres et uniformes.
La dossière est de forme ovale avec des couleurs, marron au vert olive, dépendant généralement de la sous-espèce

Terrarium :
• La taille : L'aquaterrarium doit avoir des dimensions minima de 100 cm x 50 cm
• L'aménagement : Le niveau de l'eau doit permettre à la tortue de pouvoir respirer en tenant ses pattes postérieures sur le fond de l aquaterrarium.
Il est important de souligner qu’elles ne sont pas de bonnes nageuses et qu’elles préfèrent d'avantage se déplacer dans le fond de l’aquaterrarium. Il est nécessaire de munir l'aquaterrarium d'une aire émergée constituée de cailloux non coupants, de bûches ou même de racines.
Cette zone sèche devra être vaste d'au moins 1/3 de la cuve
• Eclairage : un néon UVB 5.0
• Chauffage : Une lampe chauffante sera également aménagée au dessus de cette plage afin d’obtenir 30 degrés centigrades, nécessaires à leur thermorégulation, surtout si la température de l'eau n'est pas très élevée.
• Température : La température de l’eau doit être assez élevées et comprises entre les 26 et 31 degrés centigrades : l'idéal est 26-28 degrés. De nuit on peut faire baisser la température de 4 ou 5 degrés centigrades

Alimentation :

crevettes séchées avec un complément vitaminique, mais aussi viande blanche crue, petits poissons morts et une fois tout les 15 jours un petit morceau de foie (apport en vitamine D). On peut aussi donner un peu de verdure (plantes aquatiques ou palustres de temps à autre)

Reproduction :

En captivité la maturité sexuelle est plus vite atteinte par les mâles ; selon les conditions d'élevage.
Pour la ponte il est nécessaire d’aménager une zone de ponte placée à une hauteur d’environ 20 cm et assez large.
Dans ces conditions elle y déposera 15 œufs selon les conditions de l'animal, de son âge, etc... En une seule ponte.
La durée de l’incubation peut varier entre 70 à 90 jours.
Pour un taux de naissances optimales il est préférable d’enlever les œufs du nid et de les mettre en incubateur, en utilisant de la vermiculite de 5-8mm d épaisseur humidifiée.
Il est conseillé de maintenir une humidité autour du 70% et des températures comprises entre les 27 et les 32°.
Il est également important de rappeler que les œufs ne doivent pas être renversés pour éviter de tuer l'embryon.
Les sujets à peine nés, de dimensions réduites à peine 3cm, sont très délicats et demandent donc plus d'attention et de soins

 la Pelomedusa subrufa est une tortue qui n’hiberne pas et des températures trop basses peuvent s'avérer fatales pour cette espèce.

STATUT REGLEMENTAIRE :
Les ne sont pas soumis à la réglementation de la CITES, mais en vertu de leur statut d’animaux non domestiques, ils doivent provenir d’élevage.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site